Kid-Santé

Vous êtes ici / Vaccins / Hépatite B

Hépatite B

Bien que la France soit une zone de faible endémicité pour l’hépatite B (<2% de porteurs du virus et <20% de maladies déclarées), cette maladie reste l’une des pathologies infectieuses les plus préoccupantes.

L’hépatite B est une infection du foie, transmise chez l’adulte, par voie sexuelle ou sanguine ; elle peut être grave en raison de la survenue possible de formes aiguës fulgurantes, et de formes chroniques pouvant se compliquer, après plusieurs années, de cirrhose ou de cancer du foie.

Chez l’enfant, l’infection est le plus souvent transmise directement de la mère porteuse du virus à son enfant, lors de l’accouchement. Le vaccin existe depuis 1982.
Le lien entre la vaccination contre l'hépatite B d'une part, et la sclérose en plaques ou d'autres maladies "auto-immunes" d'autre part a  été un sujet de controverses très médiatisé en France. En 2006, l'OMS, au vu de nombreuses études épidémiologiques fiables,  considère qu'il n’y a pas d’arguments convaincants en faveur du risque accru de SEP lié à la vaccination contre l'hépatite B.

La vaccination de tous les nourrissons est fortement recommandée. Pour les adolescents et les adultes, la prudence, en cas de slérose en plaques dans la famille proche, est préconisée en l'absence de données définitives sur les risques de la vaccination.
Calendrier vaccinal:
  • Nourrisson : Trois doses sont recommandées : à 4 mois, 5 mois, 12-18 mois
  • Pour les nouveau-nés de mères porteuses du virus de l’hépatite B, la vaccination est impérative: dans les 12 heures qui suivent la naissance, 1 mois, 2 mois, 12 mois.
Une dose de gammaglobulines spécifiques contre le virus de l’hépatite B sera également administrée à la naissance.
 
Dr Michèle NOBLINS, pédiatre, Charenton, Val de Marne