Kid-Santé

Rougeole, Oreillons, Rubéole

Depuis 1985, la vaccination  contre la rougeole, la rubéole, les oreillons par un vaccin trivalent constitué de virus vivants atténués, est systématiquement proposée.
 
Rougeole
 
L’incidence de la rougeole a baissé considérablement depuis la vaccination, mais le taux de vaccination est encore trop faible (85%), à l’origine d’un déplacement d’un tiers des cas de rougeole dans les tranches d’âge plus élevées (plus de 14 ans).
Pour obtenir une meilleure couverture vaccinale, le calendrier vaccinal 2005 recommande une première injection à un an et à une deuxième avant deux ans. Les enfants qui n’ont jamais été vaccinés recevront deux doses avant 13 ans et non plus une seule.
 
La rubéole
 

La fréquence de la rubéole congénitale en France a nettement diminué grâce à la vaccination. La prévention repose sur la vaccination de toutes les femmes dans l'enfance (ou plus tard sous contraception). Le vaccin ROR devrait faire disparaître cette maladie redoutable dont les séquelles sont importantes : surdité, retard psychomoteur, convulsions etc.

Oreillons

Le nombre de cas d’oreillons a également baissé considérablement depuis la vaccination systématique, mais on constate plus de cas d’oreillons dans les tranches d’âge plus élevées (un tiers des cas surviennent chez les enfants de plus de 14 ans).

Le calendrier vaccinal recommande deux doses : à 12 - 13 mois et 24 mois: L'objectif de cette deuxième dose est de renforcer la protection, mais aussi de protéger les enfants qui auraient échappé à la première vaccination ou chez qui le premier vaccin n’a pas eu l’effet protecteur escompté (environ 5%).

Pour les enfants gardés en collectivité avant 12 mois, il est recommandé d’injecter la première dose de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole dès l’âge de 9 mois. La deuxième dose est ensuite recommandée entre 12 et 15 mois.

Effets indésirables
Entre le 7ème et le 15ème jour suivant la vaccination, les symptômes d’une forme atténuée de rougeole ou de rubéole peuvent apparaître durant 2 à 3 jours : fièvre, éruption fugitive et/ou douleurs articulaires passagères. Les enfants qui présentent des symptômes post-vaccinaux ne sont pas contagieux.

Dr Michèle NOBLINS, pédiatre, Charenton, Val de Marne