Kid-Santé

Les petits maux

L'érythème fessier
Les bébés ayant la peau fragile, l’érythème fessier (fesses rouges) est favorisé par l’humidité des couches.
Des précautions permettent d’éviter sa survenue : Changer le bébé souvent et bien sécher les fesses et utiliser des produits non irritants pour les nettoyer. 
En cas de rougeur, appliquez une pommade (ou pâte) selon les conseils du médecin.
En cas d’érosion ou suintement, appliquer une solution antiseptique 2 à 3 fois par jour et laisser les fesses à l’air libre autant que possible.
 
Les croûtes de lait
Elles sont dues à une production excessive de sébum par les glandes sébacées de la peau pendant la période néonatale. Elles se présentent comme des croûtes blanches et grasses ressemblant à la peau du lait, d’où leur nom et sont localisées sur le cuir chevelu, dans les sourcils et parfois sur le visage.
Un shampoing doux tous les jours et un produit qui ramolli les croûtes, permettent de faire disparaître les croûtes de lait en quelques jours.
 
L’acné
L’acné du bébé désigne les petits boutons rouges à tête blanche apparaissant sur les joues, les ailes du nez. Comme pour les croûtes de lait, il est dû probablement à la baisse progressive du taux d’hormones maternelles au sein du nouveau-né. Il ne nécessite en général pas de traitement particulier et disparaît en quelques semaines.
 
L'ictère
L’ictère est en langage courant appelé jaunisse. Il est dû à la destruction d’un excès de globules rouges qui libèrent de la bilirubine et donne un teint jaune à la peau. L’ictère est le plus souvent physiologique pendant les premiers jours de vie, mais il peut-être plus important si une différence de groupe sanguin existe entre la maman et son bébé ou lorsque les globules rouges sont plus fragiles ou en cas d’hématome important. D’autres causes sont possibles mais également plus rares.
La bilirubine peut-être toxique quand son taux est très élevé. Le taux de bilirubine est apprécié à l’aide d’un flash cutané (bilirubinomètre transcutané) et vérifié par une prise de sang lorsque le taux est élevé. Dans ce cas, le bébé peut bénéficier de photothérapie, c’est-à-dire qu’il est exposé à une lumière ultra-violette..
 
La conjonctivite
La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive (la membrane qui recouvre le blanc de l'œil et l'intérieur des paupières). Elle se manifeste par des yeux rouges, larmoyants et un écoulement de pus qui colle les cils. Chez le bébé, elle peut-être due à un microbe et est souvent favorisée par un canal des larmes (lacrymal) étroit. Chez le nourrisson et le petit enfant, elle est souvent associée à une otite.
Nettoyez l’œil avec du sérum physiologique (toujours du bord interne vers le bord externe)et instiller dans l’œil des gouttes de collyre prescrites par un médecin.
 
Le muguet buccal
Le muguet buccal se présente comme des petits points blancs à l’intérieur des joues ou sur la langue. Il est dû à une infection par un champignon microscopique, le candida albicans. Il est fréquent chez le bébé chez qui la flore intestinale n’est pas encore bien stabilisée. Il est parfois associé à une mycose des plis fessiers. Il guérit facilement avec un traitement antimycosique.
 
Le rot
Lors du repas le bébé avale de l’air qui est évacué par le rot. L’émission du rot est plus facile lorsque le bébé est tenu verticalement, lové sur l’épaule de l’adulte. Il est préférable de faire faire le rot au bébé avant de le coucher.
 
Le hoquet
Le hoquet est dû à la contraction involontaire du muscle du diaphragme. Il est banal et fréquent pendant les premiers mois. Le hoquet passe au bout de quelques minutes.
 
Les régurgitations ou rejets
Les régurgitations sont banales chez le bébé lorsqu’elles surviennent au moment du rot. Le bébé rejette du lait caillé en petites quantités. Il ne s’agit pas de vomissement. Lorsque les rejets sont importants en fréquence et en volume, et surviennent à distance des repas, il faut en parler au médecin. Les régurgitations augmentent lorsque le bébé est en phase d’éveil et diminuent quand il dort notamment avec la tête surélevée.
 
La constipation
La constipation se définit par des selles sont rares et de consistance dure ou compacte. Elle est banale chez le bébé chez qui le transit peut-être très variable d’un jour à l’autre. Le médecin peut-être amené à proposer un lait différent ou préparer les biberons avec de l’eau Hépar ou introduire un peu de jus d’oranges.
 
La diarrhée
Pour parler de diarrhée, les selles doivent être liquides, abondantes et fréquentes. Ce n’est pas le cas des bébés allaités qui grossissent bien et présentent souvent des selles molles ou liquides mais peu abondantes.
 
Les coliques
Les coliques correspondent à des pleurs dont l’origine n’est pas toujours évidente à identifier. Les coliques du soir sont souvent pénibles pour les parents qui ne savent que faire pour apaiser le bébé. Elles disparaissent en général en 2 à 3 mois.
 
Dr Michèle NOBLINS, pédiatre, Charenton, Val de Marne