Kid-Santé

Le sommeil, l'éveil et les pleurs

Le sommeil

Les nouveaux-​nés dorment en moyenne 16 heures par 24 heures. Le sommeil est une succession de phases calmes et agitées; au cours de ces dernières, ils rêvent et présentent parfois des sursauts et des petits cris.
Certains bébés ont parfois des difficultés d’endormissement et prennent vite l’habitude de s’endormir dans les bras. Ils se réveillent dès qu’on les pose dans leur lit et pleurent. A cela rien d’étonnant car comme tout adulte, ils sont sensibles à leur confort et adorent les contacts corporels. Les pleurs durent en général quelques minutes et les bébés finissent par s’endormir profondément.

 

L’éveil

Lors des phases calmes d'éveil, surtout après un repas, le bébé est attentif : il regarde, écoute et met tout ses sens en éveil: il fait connaissance avec ses parents, leur voix, leurs odeurs et leur caresses ; il découvre sa chambre, la salle de bain et la cuisine. Il émet parfois de petits chants de bonheur, précurseurs des gazouillis. Mais à certains moments, le bébé pleure: il a peut-être faim, sommeil, envie d'être câliné, promené, changé; il a peut-être mal...
Reconnaître les pleurs d'un bébé n'est pas une tâche facile et confronte par moments les parents à des sentiments d'impuissance, de déception ou de colère. Mais très vite les bébés offrent un répertoire assez varié de cris et de comportements permettant aux parents de les différencier :

 

Les pleurs de faim

Ils sont brefs, se succèdent rapidement et sont d'intensité croissante si le repas se fait attendre.
 

Les pleurs de fatigue

Ils sont moins intenses ; le bébé se tortille, se frotte les yeux, les oreilles et cherche à téter doucement.
 

Les pleurs de douleurs

Ils sont aigus, plus soutenus, plus espacés.
 

Les pleurs lors du déshabillage et du bain

Ils sont fréquents transformant ces moments d'échange en véritables petits drames pluriquotidiens; mais cela ne dure jamais longtemps et les bébés ne sont pas rancuniers.
 

Les pleurs du soir

Le soir, pendant les premières semaines de vie, de nombreux bébés pleurent et sont difficilement consolables; on dit parfois qu'ils confondent le jour ou la nuit, on parle « d'heure du tigre » ou de « coliques » ; les parents sont souvent désespérément éprouvés par ces crises de pleurs inexpliqués. Les efforts tentés pour calmer le bébé sont peu efficaces ; qu'il soit bercé, promené, câliné ou bien nourri, il continue de manifester sa détresse bruyamment. A cela rien d'inquiétant, ni aucun remède magique, mais soyez rassuré : ces épisodes nocturnes vont peu à peu disparaître en plusieurs semaines.

 

Les pleurs - formules

​Les bébés adorent être pris dans les bras et développent tout un répertoire sonore pour se faire comprendre. Et, comme ils sont sensibles aux réponses qu'ils suscitent, certains usent de leur pouvoir avec habileté; d'aucuns parlerons de caprices ou de mauvaises habitudes. Peu importe les commentaires car personne ne détient la vérité à ce sujet. Quand votre emploi du temps le permet, prenez le bébé dans les bras et réconfortez le; quand les tâches ménagères et familiales vous appellent, quand vous avez besoin de vous reposer, armez vous de courage afin de supporter les pleurs de votre bébé qui se calmera en général tout seul en quelques minutes.