Kid-Santé

Vous êtes ici / Pediatrix / L'enfant voyageur

L'enfant voyageur

 
Un voyage dans un pays lointain n’est parfois pas dénué de risques et un séjour de vacances dont on attend de rapporter de bons souvenirs peut se transformer en véritable cauchemar. Les principaux risques encourus sont les accidents de circulation, les noyades, les maladies infectieuses (paludisme et diarrhée notamment) et les conséquences de la chaleur et du soleil. Partir en voyage avec un enfant demande donc un peu de préparation et certaines précautions s’avèrent nécessaires avant le départ :
Choisir une destination où la transmission du paludisme n’est pas trop élevée,
Où l’accès aux soins médicaux est possible,
Se renseigner sur les hébergements et les moyens de déplacement dans le pays,
Souscrire une assurance-rappatriement sanitaire,
Programmer une consultation médicale destinée à fournir des conseils préventifs et en cas de maladie.
 
Protéger l’enfant du soleil et de la chaleur
 
Laisser les nourrissons à l’ombre ; éviter les heures où le soleil est au zenith (entre 11h et 16h GMT).
Privilégier les vêtements amples, légers et clairs. Un chapeau est indispensable.
Appliquer régulièrement toutes les 2 heures, une crème solaire, suffisamment puissante et rémanente, ayant un indice de protection supérieur à 30.
Eviter les déplacements en voiture non climatisée aux heures chaudes
Rafraichir l’enfant par des douches ou des bains
Lui proposer régulièrement à boire
En cas de coup de soleil, éviter l’eau très chaude, appliquer pendant quelques jours de la BIAFINE.
 
Prévenir le Paludisme
 
Le paludisme ou malaria est une maladie parasitaire, transmise par le sang et les moustiques. Elle peut-être très grave. Elle est très répandue : environ 600 millions de personnes sont malades et est responsable chaque année de plus de 2 millions de décès. Provoquée par des parasites microscopiques, les Plasmodium, cette maladie est transmise par la piqûre de certains moustiques, les anophèles. Typiquement les accès de paludisme associent de la fièvre, des frissons et des sueurs pendant 3 à 4 jours. Certains accès se compliquent des troubles de conscience et d’anémie. Le traitement d’un accès peut se faire par voie orale (Nivaquine, Halfan), mais nécessite parfois des perfusions de Quinine. Les accès peuvent se reproduire pendant plusieurs années.
 
Vu la fréquence et la gravité potentielle du paludisme, le traitement préventif  est essentiel:
 
  • Les mesures de protection contre les piqûres sont très utiles : vêtements longs le soir, insecticides dans la chambre (diffuseur électrique, tortillons fumigènes), moustiquaire (+++) et vêtements longs imprégnés de produits répulsifs qui éloignent les insectes ; la permethrine ou DEET (Insect ecran tissu*) est le plus efficace. L’utilisation de ces produits directement sur la peau chez de très jeunes enfants est l’objet de discussion en raison de leur toxicité ; les solutions avec moins de 30 % de DEET peuvent être utilisées dès 3 mois en cas de risque épidémique important.
  • Une chimioprophylaxie (Nivaquine, Paludrine, Savarine, Malarone, Lariam) est nécessaire dans les zones d’endémie, mais dépend des zones de résistance du palud ; elle commence le premier jour du voyage et doit être poursuivie une à plusieurs semaines après le retour selon le médicament. 
 
Les vaccins
 
Les vaccins habituels (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, haemophilus B) doivent être à jour.
 
La première injection du vaccin contre la rougeole peut-être avancée jusqu’à 6 mois (une deuxième dose devant être administrée après l’âge de 1 an).
 
Le vaccin contre l’hépatite B est indiqué pour les pays à haute endémicité, en particulier Afrique et Asie.
 
Le vaccin contre la fièvre jaune est indiqué pour les régions tropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud, contre-indiqué avant 6 mois, obligatoire pour certains pays à partir de l’âge de 1 an, réalisé dans les centres de vaccination.
 
Le vaccin conjugué contre les méningocoque A et C est indiqué si l’enfant est en contact avec d’autres enfants dans les régions suivantes : Afrique sahélienne, Moyen-Orient, Nord de l’Inde.
Il est efficace seulement après 18 mois.
La durée de protection est de 3 ans environs
Le vaccin contre les méningocoques A peut-être pratiqué dès l’âge de 3 mois.
 
L’hépatite A revêt le plus souvent une forme mineure chez l’enfant, mais les risques de contracter une forme grave ne sont pas négligeables.
Le vaccin peut-être proposé à partir de 1 an. Il comporte 2 injections à 6 mois d’intervalle ; il peut-être combiné au vaccin contre l’hépatite B.
Le vaccin est recommandé pour tous les pays sauf pour les états d’Europe de l’Ouest, les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle – Zélande et le Japon.
Un rappel est nécessaire au bout de 10 ans.
 
Le vaccin contre la typhoïde est recommandé dans les pays où la maladie est endémique c’est-à-dire dans les régions où l’hygiène est précaire. Il est administré en une seule injection à partir de 2 ans, avec un rappel 2 ans après si nécessaire. Son efficacité avoisine les 80 %. 
 
Le vaccin contre l’encéphalite à tiques est recommandé en cas de séjour printanier ou estival dans certaines zones d’Europe centrale ou orientale. Il peut-être réalisé dès l’âge de 1 an.
 
Le vaccin contre la rage est recommandé pour un séjour prolongé ou aventureux dans un pays à haut risque (Asie et Inde surtout). En cas de morsure par un animal, deux rappels vaccinaux sont également nécessaires.
 
Le vaccin contre l’encéphalite japonaise est disponible en France. Il est proposé pour tout séjour prolongé en zone rurale dans une région à risques en particulier pendant la saison de transmission du virus. Les effets indésirables, notamment allergiques sont fréquents. Il peut-être fait après l’âge de un an.
 
Le vaccin contre le choléra n’est plus recommandé par l’OMS.
 
Prévention des diarrhées
 
Laver et peler fruits et légumes destinés à être consommés crus,  si possible avec de l’eau javellisée ( 2 à 4 gouttes par litre d’eau)
Eviter : crèmes glacées, fruits pressés, les glaçons, buffets de crudités
Ne consommer que des viandes, poissons ou œufs bien cuits
Ne consommer que de l’eau minérale ou désinfectée, soit par ébullition 15 minutes soit par addition d’un désinfectant (hydroclonazone ou micropur ; laisser agir au moins 1 heure)
Chez les petits nourrissons, l’allaitement doit être privilégié
Se laver les mains avant de manger et après utilisation des toilettes
 
Précautions générales
 
Ne pas se baigner dans les eaux stagnantes (bilharzioses)
Eviter de marcher pieds nus (parasites, blessures)
Ne pas laisser l’enfant jouer avec les animaux (rage).
 
Pharmacie de voyage 
 

Médicaments contre la fièvre, les vomissements, le paludisme
hydroclonazone ou micropur, comprimés pour stériliser les biberons 
Antiseptique cutané, pansements, stéristrips
+/- Antibiotiques
+/- Traitement anti-allergique
Antidiarrhéique pour les enfants de plus de 8 ans
Solution de réhydratation orale pour les nourrissons
Répulsif contre les moustiques
Crème solaire
Crème après-soleil
Thermomètre

Les centres d’informations et de vaccinations

Centre de vaccination International Air France
38 quai de Jemmapes 75010 PARIS Tél. 01.43.17.22.00

Hôpital de l’Institut Pasteur Centre de Vaccinations Internationales et de Médecine des Voyages
211, rue de Vaugirard 75015 PARIS Tél. 01.40.61.38.43

Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Pavillon Lavéran Service des Maladies Infectieuses et Tropicales
47, boulevard de L’Hôpital 75634 - PARIS CEDEX 13 Tél. 01.42.16.00.00

Hôpital Bichat - Claude Bernard Service A des Maladies infectieuses et Tropicales
170, boulevard Ney 75018 - PARIS Tél. 01.40.25.88.86

Hôpital d’Enfants Armand Trousseau
Centre de vaccination et de conseils aux voyageurs Service de consultation Pr. BEGUE
8 à 28, avenue du Docteur Arnold-Netter 75571 PARIS CEDEX 12 Tél. 01.44.73.60.10

Hôpital Saint-Antoine Service des Maladies Infectieuses et Tropicales
Consultation Médecine des voyages
184, rue du Faubourg St Antoine 75571 PARIS CEDEX 12 Tél. 01.49.28.24.45

Groupe hospitalier Cochin
Consultation des Maladies Tropicales et Parasitaires
27, rue du faubourg Saint-Jacques 75014 PARIS Tél. 01.58.41.22.51.

Centre hospitalier de Bicêtre
Service des Maladies Infectieuses et Tropicales du Pr Bourrée
78, rue du Général Leclerc 94270 LE KREMLIN - BICETRE Tél. 01.45.21.33.21 

Liens

 
Dr Michèle NOBLINS, pédiatre