Kid-Santé

Allergies: définitions, actualités 2010

Dans les pays occidentaux, 10 à 30 % des enfants ont souffert au moins une fois d’allergie. Depuis les années 1980, la fréquence des allergies a explosé, peut-être parce que les esprits scientifiques se sont plus penchés sur ce problème et qu’elles ont été ainsi mieux diagnostiquées, peut-être parce que les conditions de vie ont changé, peut-être pour ces 2 raisons conjuguées. Dans tous les cas, la prise en considération des allergies et la découverte de nouveaux traitements ont permis de soulager bon nombre de patients.
 
En 2010, changement de cap: des données récentes remettent en question un certain nombre d’idées reçues, notamment dans la prévention des allergies alimentaires. L‘allergie est maintenant considérée comme la non-acquisition ou la perte de tolérance vis-à-vis d’un allergène. L’acquisition de la tolérance est ainsi devenue le leitmotiv de la prévention.
 
Allergène
C'est une substance (un antigène) capable de provoquer une réaction allergique immédiate chez un sujet préalablement sensibilisé. ex: pollens, poussières de maison, poils de chat.
 
Arachide
 
Asthme
C'est l’expression d’un spasme des bronches qui sont devenues hyper-réactives dans certaines circonstances : en présence d’un allergène, d’une infection respiratoire, d’un stress émotionnel, au cours d’un effort physique. Il existe une gêne respiratoire qui se manifeste typiquement par une sensation d’oppression, de toux sèche et d’un sifflement lors de l’expiration et d'un allongement de l'expiration.
Chez le nourrisson, on parle de bronchiolite ou de bronchite asthmatiforme : le spasme bronchique est souvent déclenché par les infections respiratoires, notamment par le virus respiratoire syncytial (VRS). Lorsque un jeune enfant, fait plus de 3 épisodes de gêne respiratoire, on parle d’asthme du nourrisson. En grandissant cet asthme disparait le plus souvent.
 
Choc anaphylactique
C'est une véritable urgence mais de survenue exceptionnelle. Il se manifeste par un malaise brutal avec chute de la tension artérielle. Chez l’enfant les allergènes en cause sont le plus souvent l’arachide et les fruits secs.
 
Eczéma (dermatite atopique) est fréquent et touche 15 à 20 % des enfants. Il disparait le plus souvent quand l’enfant grandit. La peau est sèche, le siège de lésions rugueuses, rouges parfois suintantes. L'eczéma évolue par poussées qui ne sont en général pas déclenchées par un allergène spécifique, d’où l’expression de dermatite atopique.
 

IgE spécifiques

Ce sont les anticorps impliqués dans les réactions allergiques. En présence d'un allergène Ils sont fabriquée par les lymphocytes B puis se fixent sur les mastocytes, qui libèrent notamment de l'histamine. On dit une IgE mais un anticorps.
 
Les techniques permettant d'évaluer la réactivité-IgE d'un patient à plusieurs dizaines de protéines antigéniques purifiées ou recombinées, sont prometteuses (méthode chip ou microarray).
 
Œdème de Quincke
Est une urgence médicale. Il se manifeste par un gonflement de la peau, souvent au niveau du visage. Il peut atteindre également le larynx et entraîner une gène respiratoire.
 
Patch-test
C'est un test cutané qui consiste à mettre l'allergène en contact de la peau sous un pansement occlusif qui est gardé de 24 à 72 h en fonction des allergènes.
Mais, Il est de moins en moins utilisé dans le diagnostic des IPLV car il n'apporte pas une aide suffisamment précise.
 
Pollens
Différents pollens peuvent entraîner une rhinite allergique selon les saisons : les graminées (rhume des foins, juin), noisetiers (février), bouleaux (mars, avril), herbacés (juin, juillet).
 
Prick-test
C'est un test cutané qui consiste à déposer une goutte de l'allergène avec un compte-gouttes puis à piquer à peine la peau à travers la goutte avec une lancette. La lecture du test se fait après quelques minutes.
 
Protéines du lait de vache
 
Rhinite allergique
Elle survient en présence d'allergènes dans l'air. La rhinite est claire, le nez gratte, les éternuements se répètent souvent en salves ; elle est souvent associée à une conjonctivite et se complique parfois d’une crise d’asthme.
 
Sensibilisation
Un sujet est sensibilisé à un allergène quand, à la suite de contacts avec cet allergène, il fabrique des anticorps spécifiques (IgE).. Ces anticorps circulent dans le sang et sont fixés sur les cellules impliquées dans la réaction allergique. Les  manifestations allergiques sont très variées : eczéma, asthme, rhinite, conjonctivite, urticaire, œdème de Quincke.
 
Urticaire
Elle est caractérisée par des boutons qui ressemblent à des piqures d’ortie. L’urticaire est très fréquente et parfois impressionnante. Elle est peut-être provoquée par la présence d’un allergène, mais aussi la fièvre, le froid, l’effort, le stress, etc.
 
Bibliographie
 
Allergies alimentaires: des progrès importants - E. Bidat - Médecine et enfance - octobre 2010
 
Dr Michèle NOBLINS, pédiatre, Charenton, Val de Marne