Kid-Santé

Vous êtes ici / Maux-clés / Bronchiolite

Bronchiolite

La bronchiolite est une affection des bronchioles, c’est à dire des plus petits conduits aériens qui permettent à l’air de circuler dans les poumons. Elle est le plus souvent bénigne et provoquée par les microbes des rhumes, en particulier le VRS (Virus Respiratoire Syncitial).
 
Les symptômes
Elle touche surtout les nourrissons et les enfants de moins de 2 ans, est assez contagieuse et se répand par petites épidémies pendant les mois d’hiver.  
L’infection débute souvent par un rhume. Les symptômes associent une gène respiratoire caractérisée par :
  • un allongement de la durée de l’expiration (frein ou bradypnée expiratoire)
  • une toux sèche au début puis grasse
  • un sifflement lors de l’expiration.

La fièvre est inconstante.
La maladie peut retentir sur l’alimentation et le sommeil, les épisodes de toux déclenchent parfois des vomissements.

L’examen clinique
L’examen clinique recherche les signes témoignant de la gêne respiratoire : creux au dessus du sternum, creux entre les côtes, respiration avec l’abdomen, pleurs plaintifs dans les formes sérieuses, agitation.
L’examen doit être apprécié sur un enfant calme qui ne pleure pas. Il est parfois difficile, gêné par des bruits transmis ; il doit être réévalué après que l’enfant ait toussé afin de dégager le nez et la gorge.
 
La radio des poumons n’est pas nécessaire pour le diagnostic. La recherche de VRS a un intérêt épidémiologique.
 
L’évolution et le traitement
Le traitement peut-être réalisé le plus souvent à domicile. Il ne faut pas hésiter à consulter à nouveau un médecin si les symptômes se majorent. En cas de gêne respiratoire franche, l’enfant doit être surveillé en milieu hospitalier.
La bonchiolite persiste quelques jours. Certains enfants gardent une petite gêne respiratoire pendant plusieurs semaines, bien tolérée.
 
En France, la kinésithérapie respiratoire est largement prescrite alors qu’elle n’est pas préconisée dans les pays anglo-saxons. Des études sont en cours pour déterminer l’intérêt réel de cette prescription dans les bronchiolites.
 
Les traitements broncho-dilatateurs (Salbutamol, Terbutaline) sont efficaces après l’âge de 1 an. Ils peuvent être administrés par une chambre d’inhalation achetée en pharmacie. Dans les formes plus sérieuses, on utilise des aérosols qui peuvent être administrés en milieu hospitalier ou à domicile grâce à une petite machine louée en pharmacie.
 
Les traitements corticoides par voie générale sont indiqués lorsqu’il existe une gêne respiratoire importante et ne doivent pas être donnés sans l’avis d’un médecin.
 
Les traitement préventifs sont indiqués lorsque l’enfant a fait plusieurs bronchiolites.
 
L’éviction de la collectivité n’est pas obligatoire. Elle est recommandée à la phase aigue lorsque l’enfant nécessite des soins attentifs.
Dr Michèle NOBLINS, pédiatre