Kid-Santé

Diarrhée du jeune enfant

On parle de diarrhée si les selles sont plus liquides et plus fréquentes que d’habitude..
Elle est le plus souvent d’évolution simple mais peut se compliquer de déshydratation, c’est-à-dire un manque d’eau dans le corps. La diarrhée peut s’accompagner de vomissements (gastro-entérite) et de fièvre.
Elle est très fréquente en collectivité et le plus souvent déclenchée par un virus, en particulier le rotavirus chez le nourrisson ; elle peut-être due également à des bactéries (salmonelles, shigelles etc). La prévention des diarrhées passe par un lavage des mains avant et après les soins des enfants.
 
La surveillance
C’est un élément clé de la prise en charge. Il faut surveiller le nombre de selles, le volume des urines, l’existence de vomissements, le poids et le comportement de l’enfant. Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin si :
  • La perte de poids est supérieure à 5 %
  • L’enfant urine peu,
  • L’enfant est fatigué
  • L’enfant présente des vomissements ou refuse de boire ou manger
  • Les selles sont très fréquentes.
 
Les solutions de réhydratation orales (SRO)
Elles ont pour but de compenser les pertes en eau, minéraux et sucres par voie orale; un sirop légèrement sucré (grenadine) peut-être utilisé lorsque l’enfant refuse la SRO. Les quantités de SRO (3 à 6 ml/kg/heure) sont adaptées selon le poids de l’enfant et le nombre de selles; il est préférable de fractionner les prises et de les répéter souvent. Les SRO sont présentées en sachet, à diluer dans 200 ml d’eau. Elles se conservent 24 heures au réfrigérateur. Il ne faut pas en donner pendant plus de 24 heures sans avis médical.
 
Lorsque la perte de poids dépasse 5 %, la réhydratation orale peut ne pas être suffisante, nécessitant une réhydratation par perfusion en milieu hospitalier.
 
Adapter le régime alimentaire 
Eviter les jus d’oranges, crudités, légumes verts, pruneaux, aliments gras.
Apporter les aliments que l’enfant aime, mais de préférence digestes et non irritants pour les intestins : riz, carottes cuites, bananes, pommes, coings et selon l’âge et l’importance de la diarrhée : laitages, pommes de terre, pâtes, viandes, poissons maigres.
Si le bébé est allaité, continuer l’allaitement maternel.
Si le bébé est nourri avec du lait maternisé, préférer un lait pauvre en lactose si la diarrhée est importante.
 
Les autres thérapeutiques
Des traitements de confort sont souvent prescrits mais leur efficacité n’est pas formellement prouvée en cas de diarrhée : Smecta, Débridat, Tiorfan.
 
Un vaccin contre le rotavirus a été mis au point récemment pour prévenir la gastro-entérite à rotavirus, mais le recul est insuffisant pour juger précisément de son efficacité.
 
Dr Michèle NOBLINS, pédiatre, Charenton, Val de Marne