Kid-Santé

De délicieuses découvertes

Rien n'est plus merveilleux d'observer un nouveau - né attentif à ce qu'il peut entendre, voir ou toucher. Il y a quelque chose de magique quand un bébé s'apaise dans les bras, reconnaît la voix de sa mère, écoute le timbre d'une clochette, sourit de bonheur lorsqu'il hume un délicieux parfum et démontre ses talents de gourmet.
 
Certes, ce n'est pas encore un expert et le monde doit lui paraître un peu confus, mais à tous les instants il met à profit ses compétences sensorielles, affectives et motrices pour découvrir de nouvelles sensations, les organiser en souvenirs et moduler ses émotions.
 
Grâce à ses expériences, il construit son monde intérieur et structure le monde extérieur.
 
A la naissance, le bébé découvre un monde lumineux, coloré mais flou ; au delà de 40 cm, il perçoit le monde visible comme des tâches fugitives et flottantes qui peu à peu prendront formes.
 
Les sons sont comme des fragments distincts sur un fond de murmure continu ; rapidement il distingue les voix et les bruits familiers : certains s'apaisent en entendant le grondement d'un aspirateur, d'autres préfèrent le rapp, le jazz ou la musique classique.
 
Il est sensible à son poids, à ce qui est froid, doux, rugueux, aux changements de position; il perçoit les mouvements de sa bouche, de ses mains et ses pieds.
 
Il découvre peu à peu la 3è dimension en palpant, en manipulant, en se déplaçant sans cesse.
 
Il a de délicieux moments de subjectivité lorsqu'il est câliné dans les bras ou lorsqu'il est rassasié ; il connaît des moments de détresse lorsqu'il est seul, a faim, ou quand on le replace dans son berceau; la plupart adorent le bain, alors que d'autres tremblent de panique au contact de l'eau; certains prennent plaisir à être dévêtus, tandis que d'autres expriment une grande détresse au déshabillage comme si on les dépouillait d'une coquille protectrice.
 
Il a tout d'un gastronome: il aime les douceurs, rien d'étonnant ; et n'apprécie pas ce qui est salé, amer ou acide. Il hume à la folie et adore l'odeur de vanille et de chocolat ; il s'agite en tout sens lorsqu'il perçoit l'odeur de sa mère.
 
Il rêve et sourit aux anges quand il dort, mais parfois s'agite comme s'il était face à des monstres terrifiants. Il vit dans le présent, et ne conçoit ni le passé, ni le futur ; la patience, il ne connaît pas, mais grâce à son entourage, il va peu à peu apprendre à attendre. Il acquiert les notions d'espace et satisfait sa capacité à explorer un monde de plus en plus vaste grâce à ses capacités motrices de plus en plus performantes.
 
Le langage se construit à bas bruit : les mots deviennent choses, symboles, expressions des émotions et des rêves ; cet incroyable instrument de penser, lui permet de découvrir son histoire et de construire son avenir.
 
Tandis qu'il se découvre lui même et se familiarise avec le monde des objets, l'interaction avec l'adulte renforce son sentiment d'exister lui permettant de construire ses propres représentations et d'organiser ses émotions.
 
Dr Michèle NOBLINS, pédiatre, Charenton, Val de Marne