Kid-Santé

Préparation des biberons

L'hygiène
 
Les biberons doivent être propres, et peuvent être nettoyés sous le robinet ou dans un lave-vaisselle; n'importe quel produit vaisselle peut-être utilisé.
Il faut séparer les bagues, les tétines et le biberon, et vérifier l'absence de résidus lactés, source de contamination microbienne.
En 2006 en France la stérilisation des biberons n'est plus nécessaire, sauf conditions d'hygiène de vie précaires ou dans les collectivités.
 
L'eau
 
On distingue :
 
L'eau livrée à la consommation est potable et soumise à une réglementation stricte (physique, chimique, et microbiologique); elle est tout à fait adaptée pour l'alimentation des nourrissons malgré son goût parfois désagréable qui lui fait préférer les eaux embouteillées, dont les mérites sont habilement vantés par les publicités. Elle est utilisée dans la plupart des maternités et hôpitaux pour la préparation des biberons,
 
L'eau de source a une origine déterminée ; elle est naturellement potable.
 
L'eau minérale a des propriétés thérapeutiques.
Dans tous les cas, il est préférable: d'utiliser une eau pauvre en fluor et peu minéralisée et de la conserver au réfrigérateur dans une bouteille fermée pendant 48 heures maximum.
 
La reconstitution des biberons
 
Elle est réalisée après s'être lavé les mains.
Elle est toujours la même quelque soit le lait : 1 mesurette pour 30 ml = 30 g d'eau.
Il faut toujours mettre l'eau avant la poudre de lait.
Le lait peut-être proposé tiède ou à température ambiante.
Il faut toujours s'assurer que le lait n'est pas trop chaud, en secouant le biberon pour harmoniser sa température et en versant quelques gouttes de lait sur le dos de sa main avant de proposer le biberon.
Les biberons peuvent être mis au micro-ondes mais avec prudence et sans tétine.
 

Les quantités de lait et le rythme des repas

Les quantités de lait et le rythme des repas augmentent avec l'âge du bébé,

Mais les besoins nutritionnels sont assez variables au cours de la journée et d'un bébé à l'autre ; certains sont gourmands, voraces ou au contraire facilement rassasiés ; dans tous les cas, rien ne sert de forcer un bébé à manger.

Les apports sont augmentés en fonction de la courbe de poids et de l'appétit du bébé.

En général au cours du premier mois, le nombre de repas varie de 6 à 8 par 24 heures, et les quantités : 60 à 90 ml par biberon

Dr Michèle NOBLINS, pédiatre, Charenton, Val de Marne